Parce qu'il n'est jamais trop tard... Mais on évitera d'attendre mars !

 

DSC08220

Lorsque Clotilde a lancé cette idée, j'ai été séduite car c'était une jolie occasion de réfléchir à une sorte de garde-robe idéale  en se projetant sur 12 mois, et en utilisant au maximum ce que j'avais déjà en stock.

J'ai réalisé 11 pièces sur les douze mois, une que je n'avais pas prévue, et une pour laquelle j'avais une idée précise, qui n'a pas abouti.

Tenir sur le projet initial a été assez facile, par contre, j'ai un peu lâché les publications à la fin. Il m'est de plus en plus difficile  d'avoir des photos qui me conviennent.

 

Une petite rétrospective rapide, avec un bilan de chaque pièce.

 

JANVIER : le manteau.

A l'époque, satisfaite de mes deux manteaux Gérard et  Raymond  j'ai eu envie de coudre la cape Mimosa de I am pattern

et j'avais un lainage acheté pour faire un blouson chaud.

 

Mimosa devant

Rien à dire sur le patron, tout s'est bien passé. par contre, je l'ai portée une fois, pour constater que ça n'était pas une forme ni une longueur pour moi. Je n'ai pas vu comment porter mon sac avec cette chose sur le dos...

 

FÉVRIER : la chemise

 

Il me manquait une chemise blanche, j'ai profité de ce défi pour en coudre une. Je la voulais un peu loose. J'ai d'abord testé le patron Burda choisi sur une chemise en lainage, avant de prendre mon tissu blanc. j'aime beaucoup ces deux chemises, même si je porte plus la première version, c'est plutôt une réalisation que j'aime et que je n'aurais pas forcément pris le temps de faire entre toutes les tentations auxquelles je succombe.

 

b d 1

 

MARS : le pantalon

mars

J'avais acheté le patron Aime comme mince alors dès sa sortie, et comme pour la chemise, j'ai fait une version test dans un petit morceau de mon stock. J'ai choisi la taille M pour un 38 du commerce, et même s'il était plutôt sympa,  j'ai  fait le L pour mon beau tissu qui est un peu raide. Je ne porte pas beaucoup le premier, et peu le second, car je pense que ça n'est pas la forme qui me convient le mieux, forme accentuée par la raideur du tissu. Depuis, j'ai réalisé plusieurs pantalons, et celui qui me va vraiment et dans lequel je me sens bien, c'est OTSU de Pappercutpattern.

 

AVRIL : le haut chaîne et trame

 

Pour ce haut, j'ai utilisé mon patron "moineau", et comme je souhaitais le faire en soie, il y a bien sûr eu une version test en coton très fin.

J'adore le résultat, les deux ont été beaucoup portés.

moineau rose

MAI : la combinaison

Encore un vêtement que je n'aurais pas forcément pensé à me coudre, et pourtant, il a été énormément porté, et a même fait une envieuse... J'avais le tissu doudou destiné à un ensemble d'intérieur, depuis plusieurs années, il a été employé, et bien utilisé... D'autant plus que je n'ai investi dans aucun patron j'ai bricolé et ajusté les hauteurs sur moi à partir d'un pantalon Burda, et du top trop top, le patron que j'ai sûrement le plus utilisé depuis son achat.

 

combi0

 

JUIN : le maillot de bain

 

C'est la pièce non programmée, puisque je ne pensais pas me baigner cette année, mais comme les circonstances s'y prêtaient, je me suis jetée à l'eau... Et j'ai décalé d'un mois le projet de juin pour cause d'urgence.

 

jamanota

Très beau patron acheté sur un coup de coeur, Jamanota de Opian et le tissu des coupons de St Pierre pour 10 euros.

Je l'ai porté pour nager, tout s'est bien passé !

 

JUILLET : haut en maille

Un projet simple et efficace, le top trop top version loose. Il remplit pleinement sa fonction.

 

 

 

dos

 

AOUT : Le short

 

 

Ce short, j'en rêvais. Il est exactement ce que j'attendais, par contre il est très ajusté, un peu trop. Du coup, un jour je le referai une taille au-dessus, et je crois que je le porterai plus volontiers...

juillet

Pour les photos portées, c'est ici.

 

SEPTEMBRE : pyjamas

J'ai échangé avec le projet de veste, mais je suis restée fidèle à l'idée de départ. Il me plait beaucoup, le pantalon est un peu juste, je le porterai au printemps, car depuis qu'il est cousu, il ne fait pas assez chaud pour le porter. Le tissu est assez léger.

 

OCTOBRE : la veste

Bon, je n'avais pas tranché pour la veste, car j'aime bien les miennes, Bernadette, Michelle, et Camélia. Ce qui me manquait, c'était un genre de veste cool, un truc qu'on met un peu comme ma parka kaki, mais un peu plus "chic". J'avais trouvé un patron "manteau", mais pas vraiment, parfait dans le rôle, j'ai nommé le Sapporo coat mais il me manquait le tissu adapté dans mon stock. Après beaucoup de recherches, j'ai trouvé un tissu parfait chez Bennytex, un mélange brun et noir haute couture. Il y a deux photos sur mon instagram.

Je l'ai ENORMEMENT porté, jusqu'aux grands froids où j'ai été obligée de l'abandonner. Le tissu est d'ailleurs un peu fragile, il m'en faudrait un second...

 

NOVEMBRE : la jupe

J'avais le tissu, le patron, la robe tulipe dont je voulais faire une jupe dans mon tissu enduit, mais quand j'ai regardé le patron de près, la jupe est très courte, trop courte pour moi, et je n'ai pas encore trouvé comment l'allonger, car plus on l'allonge, et plus on réduit sa largeur en bas. j'aimerais pouvoir marcher avec...  J'ai cherché un patron équivalent, mais je n'ai pas trouvé. Donc j'ai abandonné pour le moment. Je tenterai une toile, peut-être...

 

DECEMBRE : la robe

Comme en novembre, j'avais le tissu et le patron, c'était sans compter avec la rencontre du patron Eugénie au salon CSF. Coup de foudre immédiat, et mon tissu un peu particulier aurait été bien dans mon premier choix de patron, mais m'a semblé encore plus adaptable à celui-ci. Le résultat me plaît beaucoup, même si je ne porte pas ma robe tous les jours.

 

En conclusion, cette "garde-robe capsule" m'a motivée, peu de points négatifs, essentiellemnt liés à mes choix de départ, et à une difficulté à avoir une vue d'ensemble des différentes participantes, peut-être les limites d'instagram. J'ai modifié quelques éléments en fonction de mes besoins ou rencontres, mais très peu finalement.

 

Pour les points positifs, j'ai beaucoup suivi "Pareil autrement" que j'avais commencé à suivre avant, j'aime ses analyses claires dont je me sens souvent proche.  J'ai envie de continuer à mieux définir ce qui me convient vraiment, en utilisant ce que j'ai, sans exclure les coups de foudre qui sont aussi une partie essentielle de ce loisir dévorant qu'est la couture.

Merci à Clo's